Aucune raison de s'enchaîner à Chirac

03 Mai 2002

Si l'on ajoute aux votes recueillis par Chirac le total de ceux qui se sont portés sur les autres candidats de la droite (Bayrou, Saint-Josse, Madelin, Corinne Lepage), on atteint 10,34 millions de voix. C'est le double des suffrages de Le Pen additionnés à ceux de Mégret (5,45 millions de voix).

Bref, l'électorat de droite assure à Chirac deux fois plus de voix que Le Pen. On le voit, Chirac peut gagner sans la gauche, et il le sait bien.

Quand la gauche prétend qu'il faut voter Chirac pour «faire rempart à Le Pen», c'est un mensonge qui ne servira qu'à renforcer Chirac.

Et cela, pas tant en face de Le Pen, qu'au détriment du monde du travail.