Pour la régularisation des sans-papiers

17 Novembre 2000

Il n'est pas acceptable que trois ans et demi après la circulaire du 24 juin 1997, 63 000 sans-papiers aient été déboutés de leur demande de régularisation. Il est inacceptable que ces dizaines de milliers d'hommes et de femmes soient ainsi condamnés à vivre dans la clandestinité, à la merci d'employeurs sans scrupules et de marchands de sommeil qui leur louent des taudis à haut prix.

Les détentions dans les prison et les centres de détention doivent cesser. Comme doivent cesser les expulsions.

Les sans-papiers doivent être régularisés, de façon durable. Ils doivent pouvoir vivre normalement.

Il faut arrêter les expulsions.

Il faut fermer les centres de détention.

Il faut abroger les lois Pasqua, Debré et Chevènement.

La Coordination Nationale des Sans-papiers appelle à une manifestation le 25 novembre à 14 heures, Place de la République, à Paris. LUTTE OUVRIERE s'associe à cet appel.