Département de l’Eure : les licenciements continuent

17 Novembre 2000

Au début de l'année, la Fonderie de Vernon (externalisation du groupe Caterpillar) a fermé ses portes, jetant sur le pavé une dernière charrette de plus de deux cents travailleurs.

A Andé, c'est l'usine De Carbon qui produit des amortisseurs pour le groupe Delphi qui va "foutre tout le monde dehors" comme l'écrivent les salariés sur leurs blousons conçus pour les manifestations. Une fournée de 250 nouveaux licenciements est prévue entre 2000 et 2001, avec la liquidation totale de l'entreprise.

A Charleval, près de Fleury-sur-Andelle, l'usine BTR, équipementier automobile qui emploie 1200 salariés, envisage des licenciements.

Lorsque le groupe a été racheté en février par la City Bank Venture Capital, qui réunit les fonds de 70 holdings dans 25 pays, le journal Paris Normandie avait titré "Un espoir pour le site de Charleval". Mais visiblement, pour les travailleurs, l'espoir ne viendra pas des grands groupes financiers.

Alors s'il y a une reprise économique, on n'en voit pas beaucoup les retombées !