Frelater c'est lait

22 Septembre 2000

La principale entreprise française de fabrication de produits laitiers, Besnier, est accusée d'avoir falsifié pendant plusieurs années le lait qu'elle commercialisait. Cette multinationale, un des principaux groupes industriels français, aurait distribué du lait qui, hormis le nom, n'avait plus grand-chose à voir avec ce qui sort habituellement du pis de la vache. En l'occurrence, elle recyclait le résidu laissé après l'écrémage total du lait pour la fabrication du beurre. Elle ajoutait ce liquide à des laits dont elle augmentait ainsi la quantité. Pire, on reproche également à Besnier l'ajout d'eau oxygénée, ou encore de quelques éléments prélevés de laits riches en protéines, pour augmenter la qualité des mélanges.

L'affaire a mal tourné, le pot au lait ayant été découvert. Elle porterait sur plus de 684 millions de litres de lait.

La direction de Besnier se défend : " Nous n'avons reçu aucun signal de l'administration nous demandant de cesser. D'ailleurs nous ne sommes pas les seuls à l'avoir fait ".

De cela, on peut effectivement être sûrs. De telles méthodes ne sont le propre ni de l'industrie laitière ni des groupes de l'agro-alimentaire. Mais avec de tels procédés, pas étonnant que Besnier ait fait son beurre.

Michel ROCCO