Liberté de circulation et d’installation pour les migrants

19 Avril 2017

Clip de la campagne officielle

« Qui n’a pas été bouleversé par la photo du petit Aylan, rejeté par la mer sur une plage de Turquie ? Il est le symbole des migrants fuyant la guerre et la misère au péril de leur vie. Chaque année, des milliers d’entre eux meurent en essayant de rejoindre l’Europe.

Les gouvernements européens érigent des murs et des barbelés et construisent de gigantesques camps pour les empêcher de poursuivre leur route. Mais ils ne peuvent arrêter ces femmes et ces hommes qui fuient les bombes et la misère, ni empêcher la solidarité et l’entraide de se manifester !

« On ne peut pas accueillir toute la misère du monde », disent d’une manière ou d’une autre les candidats des grands partis. Ils parlent tous comme s’il n’y avait pas de richesses en France. Et comme si la France, en tant que grande puissance capitaliste, n’avait pas sa part de responsabilité dans les guerres et la misère que fuient ces femmes et ces hommes.

Ces discours contre les migrants sont abjects sur le plan simplement humain. Et ils contribuent à semer la division entre exploités et entre pauvres.

Travailleuses, travailleurs, notre fierté, c’est d’affirmer que, quelles que soient nos origines ou notre couleur de peau, nous formons une seule et même classe exploitée. Affirmons la liberté de circulation et d’installation des migrants, nos futurs frères de classe, qui lutteront avec nous contre nos oppresseurs. »