Crédits militaires : un dernier, pour la route

19 Avril 2017

Le ministre de la Défense de Hollande, Jean-Yves Le Drian, ne veut pas quitter son poste sans un dernier cadeau à ceux qu’il a si bien servis pendant cinq ans, les marchands de canons. Ainsi fait-il accélérer la procédure pour concrétiser le programme de construction de frégates de taille intermédiaire, un nouveau modèle de navire de guerre.

Le ministre fait en sorte qu’une partie des 3,8 milliards d’euros prévus pour les frégates soit d’ores et déjà versée à DCNS, Thales et MDBA : c’est-à-dire le fabricant de la coque, celui de l’appareillage électronique et celui des missiles, derrière lesquels se tient Dassault, marchand de canons en chef.

Le Drian, faut-il le dire, est régulièrement qualifié par le patronat, le monde politique et la presse de « grand ministre », « grand serviteur de l’État » et autres équivalents polis de « larbin des capitalistes ».

Paul GALOIS