Réponse à un mensonge de la presse

12 Avril 2017

Dans son édition du 9 avril, le Journal du dimanche a publié une brève non signée titrée « La guerre Poutou-Arthaud ». Il y affirmait faussement que les deux candidats, venus tous deux soutenir les travailleurs de Vivarte en lutte, auraient refusé de se serrer la main. On trouvera ci-dessous la réponse que nous avons adressée à cet hebdomadaire.

À l’attention de la rédaction du Journal du dimanche,

Vendredi 7 avril, à l’invitation de militants des organisations syndicales de Vivarte, Nathalie Arthaud est allée apporter son soutien aux travailleurs, lors d’un rassemblement devant le siège du groupe pour dénoncer les fermetures de magasins et les centaines de suppressions d’emplois annoncées.

Elle y a retrouvé Philippe Poutou, seul autre candidat à l’élection présidentielle à avoir répondu à l’invitation de ces travailleurs. Philippe Poutou et Nathalie Arthaud se sont salués, ils se sont passé le micro à l’occasion des prises de parole et ils ont posé ensemble pour plusieurs photos avec des travailleurs de l’entreprise.

C’est l’exact contraire qui a été relaté dans une brève de votre édition du dimanche 9 avril intitulée « La guerre Poutou-Arthaud », où il a été écrit que « les deux prétendants à l’Élysée n’ont pas voulu se saluer, ni même sacrifier à la photo de famille réclamée par les salariés grévistes ».

Nous avons contacté votre rédaction pour savoir qui était l’auteur de cette brève non signée et nous vous avons envoyé une des photos prises lors de ce rassemblement, montrant Philippe Poutou et Nathalie Arthaud ensemble. Nous n’avons pour l’instant pas eu le moindre retour de votre part.

Le JDD prétend être un journal d’information sérieux. Mais cette attitude le rapproche plus d’un organe de « fausses nouvelles » comme on en voit sur Internet, capable de propager sans scrupule les mensonges les plus éhontés. En pièce jointe, une des photos démentant votre petit tissu de mensonges.

Recevez nos salutations,

Pierre ROYAN