SNCF Paris Saint-Lazare : contre la répression

29 Mars 2017

La répression patronale et antisyndicale bat son plein à la SNCF.

Le 15 mars, des centaines de cheminots rendaient hommage à Édouard, le militant syndical qui s’est récemment suicidé, victime d’un harcèlement ininterrompu de la SNCF depuis plusieurs années.

Le même jour, la direction annonçait à Nathalie, autre militante Sud-Rail et élue au CHSCT, son intention de la radier des cadres, en clair de la licencier. On lui reproche d’avoir « été trouvée devant le poste de travail de sa chef, la souris à la main » !

Mercredi 29 mars, ce sont deux militants de Force ouvrière qui sont convoqués à un conseil de discipline.

Derrière ces militants, la direction vise en réalité tous les cheminots. Elle tente d’intimider, de réprimer tous ceux qui refusent la dégradation des horaires, des conditions de travail, les suppressions d’effectifs, les menaces de privatisation.

Un rassemblement de soutien à ces camarades et contre la répression patronale était appelé mercredi 29 mars à 12 h 30 cour de Rome, à la gare Saint-Lazare, par l’ensemble des syndicats.

Correspondant LO