Pôle emploi : moins de personnel, c’est plus d’offres bidon

16 Mars 2017

La CGT a mené une enquête sur les offres d’emploi publiées sur le site Internet de Pôle emploi. Sur 1 300 offres, la moitié se sont révélées illégales. Cela va du CDI qui se révèle n’être qu’un CDD de quelques jours à la proposition de reprendre un commerce pour 880 000 euros.

Dans le Morbihan, on pouvait par exemple relever, outre des annonces n’indiquant pas la durée du travail ou ne précisant pas explicitement le lieu, des offres comme « CDI, créez votre activité », ou même la promesse de « voyages à l’autre bout du monde, mise à disposition de voitures de luxe, primes exceptionnelles, 27 à 60 Keuros annuels ».

La CGT dénonce le fait que ces offres sont considérées comme raisonnables et qu’elles peuvent servir à radier les demandeurs d’emploi.

En fait, la plupart de ces offres mensongères ne sont pas collectées directement par Pôle emploi, mais récupérées par l’agence sur d’autres sites de petites annonces. Une partie sont éliminées car comportant des allégations fausses ou susceptibles d’induire en erreur, ce qu’interdit le Code du travail. Mais il en reste, ce qui n’a rien d’étonnant puisque depuis 2014 c’est un logiciel de contrôle automatique qui gère les offres d’emploi, alors qu’avant cette date, la tâche était confiée à des agents.

La CGT réclame la création d’au moins 300 emplois, pour que le contrôle de ces offres puisse être effectué par des agents formés. Mais, au lieu de cela, le gouvernement en place comme les principaux candidats à l’élection présidentielle préfèrent stigmatiser les chômeurs.

Daniel MESCLA