PIC – Rennes : postiers mécontents

16 Mars 2017

140 postiers de la PIC (plateforme industrielle courrier) de Rennes ont cessé le travail mardi 7 mars, à l’appel des syndicats CGT, FO et SUD. D’autres PIC étaient aussi en grève ce jour-là, à Bordeaux, Nantes, Poitiers, Marseille...

À Rennes, malgré la pluie et le froid, ils étaient une cinquantaine, toutes équipes confondues, à manifester leur mécontentement à l’entrée de l’entreprise. Plusieurs ont interpellé la direction, pour dire qu’ils en ont assez des départs à la retraite non remplacés, des pressions sur la production courrier, des contrats d’intérim au rabais qui ne permettent pas de vivre (parfois une seule journée de contrat, voire trois heures !) Ils ont aussi tenu à dénoncer l’absence de compensation des repos tombant sur les fériés, et le blocage des salaires depuis bientôt dix ans.

Des encadrants en gilet beige ont goûté ce jour-là au travail posté sur les machines. Mais ils n’ont pas réussi à empêcher la baisse de productivité !

Le lendemain, parmi les postiers, les discussions continuaient avec l’envie, pourquoi pas, de remettre ça.

Correspondant LO