Chômage : aux responsables de payer !

16 Mars 2017

Les négociations sur l’indemnisation des chômeurs ont repris le 7 mars entre le Medef et les syndicats. Les représentants du grand patronat proposent de reculer de 50 à 57 ans l’âge à partir duquel les chômeurs pourront toucher jusqu’à trois ans d’allocation chômage, alors qu’il est limité à deux ans pour l’ensemble des chômeurs.

« Une personne de plus de 50 ans a moins de chances que le reste de la population d’être au chômage mais, lorsqu’elle y est, elle a plus de chances d’y rester longtemps », dit le Medef. La logique voudrait donc, que dans ce cas-là, elle soit indemnisée plus longtemps. Mais non, le prétexte invoqué est qu’un senior est au chômage par manque de formation, et qu’il pourrait rebondir s’il faisait des efforts !

Comme toujours, la seule façon envisagée par les patrons pour renflouer le régime d’assurance-chômage est de s’en prendre à une catégorie ou une autre de chômeurs. Pourtant, ils n’ont pas choisi d’être au chômage et ils ne demanderaient pas mieux que d’avoir un emploi.

Grands patrons et financiers sont les seuls responsables du chômage. À eux de le financer, en attendant que les travailleurs leur imposent l’interdiction des licenciements.

M.L.