Auchan : contre les salariés

16 Mars 2017

Mulliez, cette très riche famille propriétaire d’Auchan et de toute une galaxie de magasins, ne publie que des comptes très partiels. Elle a cependant annoncé fin 2016 un bénéfice en recul de 87 % pour le premier semestre 2016 et une baisse de ses ventes de 3 %. Le e-commerce est présenté comme la cause du recul des ventes du non-alimentaire.

La direction d’Auchan a lancé un plan de réorganisation de ses magasins et le déplacement de certains de ses bureaux des Yvelines, avec des centaines d’emplois supprimés ou déplacés vers la banlieue de Lille. Habitué de la communication mensongère, le groupe annonce que cette réorganisation, avec les suppressions et les créations de postes, se soldera par plus de 300 emplois supplémentaires. Qui peut le croire ?

C’est le même type d’annonce qu’Auchan affectionne lors de l’ouverture d’un magasin : la création de milliers d’emplois – souvent subventionnés – en se gardant d’évoquer le nombre double ou triple d’emplois supprimés dans les magasins plus petits coulés par la concurrence.

La baisse des ventes peut d’ailleurs être due en grande partie au recul du pouvoir d’achat de la population ouvrière, et aussi aux chômeurs de plus en plus nombreux que les patrons fabriquent en licenciant ou en supprimant des postes pour augmenter leurs profits.

Ces immenses entreprises, qui contrôlent toute une partie du commerce et des échanges entre les producteurs et les consommateurs, devraient être obligées de rendre publics leurs comptes. On verrait alors qu’elles font leurs profits sur le dos des consommateurs, en écrasant aussi au passage les maraîchers et petits producteurs agricoles.

Correspondant LO