Affirmer un courant communiste

08 Mars 2017

La classe dominante a eu le temps d’apprendre à se servir des élections avec maestria. Le système politique sélectionne les candidats, les moyens d’expression sont réservés à ceux qui défendent l’ordre social existant. La campagne électorale, telle qu’on la voit dans les grands médias, consiste à monter en épingle des fausses différences et à disserter sans fin sur des arguties de spécialistes en communication.

Le lendemain du vote, rien n’aura changé pour le monde du travail. Pourtant, puisque des dizaines de millions d’électeurs auront participé au scrutin, dont une grande partie de travailleurs, son résultat donnera une indication précieuse de l’état de l’opinion et de son évolution. Le premier tour des élections, pour peu que la palette des candidats soit suffisante, représente le sondage d’opinion dans lequel le plus grand nombre de personnes sont interrogées.

L’opinion des travailleurs conscients ne doit pas disparaître dans ce sondage. Il faut que ceux qui pensent que le monde du travail doit se défendre avec l’arme de la lutte de classe le disent. Il faut que ceux qui ne font confiance à aucun des serviteurs du grand patronat s’expriment. Il faut que le courant communiste montre son existence, sa persistance et sa confiance.

C’est pour qu’il puisse le faire dans cette élection présidentielle que Lutte ouvrière présente la candidature de Nathalie Arthaud.

Paul GALOIS