Philippe Poutou à On n’est pas couché : une séquence instructive

01 Mars 2017

Ça a bien rigolé sur le plateau de l’émission On n’est pas couché du samedi 25 février. Ce n’est pas nous qui reprocherons aux animateurs et aux animatrices de se taper sur les cuisses parce que l’une d’entre- elles s’est mise à bafouiller. Ce sont des choses qui arrivent à bien d’autres, y compris à ceux dont le gagne-pain consiste à interpeller leurs invités, voire à les rouler dans la farine dans le but de distraire les téléspectateurs.

Ce soir-là l’invité était Philippe Poutou, candidat du NPA à l’élection présidentielle, qui, tout comme notre camarade Nathalie Arthaud, n’a jusqu’à présent guère pu bénéficier de temps de parole dans les médias sur les chaînes nationales. Il semblait aller de soi que la moindre des choses aurait été qu’on ne lui dérobe pas, par cette séance d’hilarité collective, les rares minutes qu’on lui avait octroyées. En effet, cette émission étant enregistrée, cela ne posait aucun problème de supprimer une séquence déplacée, et qui a choqué, à juste titre. Pas seulement parce qu’elle n’ajoutait rien au débat, mais aussi et surtout parce qu’elle ruisselait de condescendance et de mépris à l’égard de l’invité et, bien au-delà, visait à tourner en dérision les idées qu’il représente et les classes populaires dont il se veut l’un des défenseurs.

Mais le spectacle qu’on nous a servi n’aura pas été inutile, car ainsi des dizaines de milliers de téléspectateurs auront pu être témoins de la façon dont on considère, dans ce petit milieu, les classes populaires et ceux qui refusent de se coucher devant les vents dominants.

J.P.V.