Metaleurop : exploiteur-pollueur

01 Mars 2017

En 2003, Metaleurop fermait à Noyelles-Godault dans le Pas-de-Calais. Les 830 travailleurs se sont battus pendant des années contre leur licenciement, et ensuite pour obtenir des indemnités. Depuis, beaucoup n’ont connu que le chômage.

Metaleurop n’a pas seulement répandu la misère : il a aussi gravement pollué les sols, notamment au plomb et au cadmium, avec des taux largement supérieurs au maximum autorisé. L’Agence régionale de la santé demande désormais à 3 000 voisins de se faire dépister, car le cadmium dans certaines conditions peut attaquer les reins et les os.

L’actionnaire principal de Metaleurop était le groupe suisse Glencore, propriété du milliardaire Max Rich.

Ce patron est bien à l’image de nombreux capitalistes : sa fortune s’est construite sur l’exploitation des hommes et la destruction de la nature. Ce sont les travailleurs de l’usine et des alentours qui continuent à en payer le prix fort, jusqu’à risquer leur santé.

E.P.