Legrand – Limoges : patron voleur et menteur

01 Mars 2017

Le 23 février dernier, les salariés de Legrand ont débrayé pour exiger de vraies augmentations de salaire et rétablir la vérité sur les annonces faites par la direction quelques jours avant. Celle-ci se félicitait dans la presse locale d’une augmentation de 1,9 % des salaires et de la perspective de 150 à 300 emplois supplémentaires d’ici 2019.

En réalité, Legrand ne propose que 0,7 % d’augmentation générale, le reste étant composé d’augmentations et de primes individuelles, alors que pour les actionnaires ce sera 4,5 % de dividendes en plus. Quant aux embauches, elles sont loin de combler les départs en retraite. En 2016, ce sont ainsi 59 emplois qui ont été supprimés.

Pourtant, ce n’est pas l’argent qui manque : en neuf ans, les dividendes ont augmenté de 180 %. Ce n’est pas non plus le travail qui manque : l’an dernier, l’entreprise a eu recours à 200 000 heures de travail en intérim, soit l’équivalent de 133 temps pleins !

Correspondant LO