Contrôler les élus

01 Mars 2017

Interrogée par TMC sur le contrôle de la vie publique, à la question « Les élus doivent-ils être contrôlés par les sénateurs, les députés ? », Nathalie Arthaud a répondu que cela ne rimerait à rien, pas plus que d’en charger la Cour des comptes ou une autre institution du même genre. Car cela ne signifierait pas les mettre sous le contrôle de la population mais, au contraire, laisser entre eux tous ces gens qui vivent dans leur monde. « Je crois que ce contrôle doit être exercé par la population, par les journalistes : ces données doivent être absolument publiques, transparentes », a-t-elle expliqué.

Et quand la journaliste lui a demandé ce qui pouvait être fait d’autre pour plus de transparence de la vie publique, Nathalie a répondu, en reprenant une position héritée du mouvement ouvrier : « Le salaire moyen en France tourne autour de 1 800 euros net par mois. Eh bien, nous disons que tous doivent être à 1 800 euros par mois. Quand on est élu, on ne doit en tirer aucun avantage. Il n’y a pas de raison d’avoir des chauffeurs, des gens à son service. Il faut pouvoir tenir sa fonction, et c’est tout. »