8 mars : Journée internationale des femmes

01 Mars 2017

C’est en 1910 que les militantes de la IIe Internationale décidèrent d’organiser chaque année au mois de mars une journée internationale de lutte pour défendre les revendications propres aux femmes, avant tout l’égalité des droits avec les hommes et le droit de vote. Sept ans plus tard, le 8 mars 1917 (23 février selon le calendrier russe) c’est à l’occasion de cette journée que les ouvrières de Petrograd se mirent en grève, quittèrent le travail, bientôt rejointes par les ouvriers dans des manifestations qui allaient être les prémisses de la révolution russe. Et c’est pour commémorer l’action des ouvrières de Petrograd que, à partir de 1920, la Journée internationale des femmes fut précisément fixée au 8 mars.

Aujourd’hui, dans les pays les plus riches, les femmes ont conquis, dans la loi, les mêmes droits que les hommes. Mais dans la vie réelle, il n’y a pas d’égalité : à travail égal, leurs salaires sont inférieurs à ceux des hommes, le chômage et la précarité les frappent davantage. Quant au droit légal d’accès à l’interruption volontaire de grossesse, il est toujours remis en cause, ne serait-ce que par la fermeture des services et des centres médicaux.

Ailleurs, des femmes sont contraintes à afficher la situation d’opprimées à laquelle on veut les réduire, en cachant leur corps de la tête aux pieds. Et partout des femmes sont victimes de violences sexuelles et sexistes, dans la rue, au travail comme à la maison.

L’émancipation des femmes est encore bien loin d’être un acquis, et le combat pour le respect des droits de toutes les femmes reste d’actualité.

Alors, même officialisée par les pouvoirs publics, la journée du 8 mars reste l’occasion de montrer sa solidarité avec toutes celles qui, de par le monde, combattent pour la conquête et l’égalité des droits des femmes.

Sophie GARGAN