Trump s’emmêle les crayons

22 Février 2017

Dans un discours pour justifier le refus d’accueillir des étrangers, Trump a cité l’exemple de la Suède, pays ayant une politique d’accueil des migrants et victime, selon lui, d’un attentat terroriste la veille.

En fait , il ne s’était strictement rien passé en Suède, au point que certains se sont demandé ce que Trump avait fumé. Il semble qu’il ait confondu avec un attentat dans la ville de Sehwan, au Pakistan.

Trump raconte n’importe quoi, mais au fond est-il si différent des autres présidents ? En 2003, George Bush et le général Colin Powell avaient inventé les armes de destruction massive qui auraient été entre les mains de Saddam Hussein, et ainsi justifié la guerre en Irak avec ses conséquences catastrophiques.

Avec Trump, s’il décide une guerre au Pakistan, c’est Stockholm qu’il faudra évacuer.