Drame de la pauvreté : il doit retravailler à 62 ans !

22 Février 2017

Brutalement licencié à 57 ans en 2012, Nicolas Sarkozy a vécu cinq ans de petits boulots. Conférences obscures, tournées des anciennes gloires de la droite, chauffeur de stade au PSG, etc. Dans les pires moments, son épouse prenait sa guitare pour aller chanter aux terrasses des cafés. Les enfants attendaient à la maison, leurs grands yeux affamés pleins d’incompréhension.

Alors que le malheureux croyait pouvoir faire valoir, enfin, ses droits à la retraite, Sarkozy s’aperçut que des lois successives en avaient reculé l’âge légal. Et voilà comment une loi inique contraint un vieux travailleur, au soir de sa vie, à un emploi mal payé, 62 000 euros par an, comme administrateur du groupe Accor, pensez donc ! Encore heureux qu’il ait un copain au conseil d’administration du plus grand groupe hôtelier français…

P.G.