La municipalité fait la guerre aux migrants

15 Février 2017

Comme il était prévisible, l’afflux de migrants continue à Calais. D’après les associations, ils seraient environ 300, dont une grosse proportion de mineurs, à errer en ville, à l’affût d’un passage possible pour l’Angleterre.

Mais, du fait du démantèlement de la « jungle » où ils campaient, leurs conditions de vie ont empiré. Ils se cachent constamment de la police et n’ont aucun endroit pour dormir. Le Secours catholique, comme de nombreuses associations qui viennent en aide aux migrants, a voulu leur offrir la possibilité de se laver. L’association a donc commandé deux blocs de douches et un vestiaire. Ni une ni deux, la mairie a dépêché un adjoint qui a fait déposer une lourde benne pour empêcher la pose du troisième module et gêner l’accès aux douches ! Il a également dressé procès-verbal pour infraction au Code de l’urbanisme.

La mairie multiplie ainsi les tracasseries administratives contre tous ceux qui viennent en aide aux migrants, mais les associations ne désarment pas. Le Secours catholique a saisi le tribunal administratif en référé et la mairie a été condamnée, lundi 13 février, à retirer la benne sous peine d’amende. La mesquinerie de la mairie, pour ne pas dire plus, a été battue en brèche, et tant mieux.

A.U.