Fillon et la sainte parole

15 Février 2017

Entre le 11 et le 13 février, Fillon est venu chercher l’absolution auprès des électeurs de droite de La Réunion.

Sans craindre le ridicule, il est allé faire des génuflexions devant le curé de Saint-Gilles et a dû écouter son sermon aux termes tirés fort à propos de l’Évangile : « Accorde-toi vite avec ton adversaire pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis, tu ne t’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou », y est-il dit !

Mais il faut croire que l’eau bénite n’a pas chassé le diable qui se cache dans l’esprit de Fillon.

Lors d’une visite dans une entreprise de Bras-Panon, il a rappelé que son objectif pour les entreprises est la baisse des charges, moins de réglementation, moins de normes, moins d’impôts et moins de dépenses publiques.

Avec un tel sermon, c’est le patron en question qui était aux anges !