Sepur : de quoi se plaint-il ?

08 Février 2017

Mardi 7 février avait lieu un rassemblement à l’appel de l’union départementale CGT des Yvelines devant le tribunal de Versailles. Il s’agissait de soutenir une inspectrice du travail convoquée suite à une plainte du patron de l’entreprise Sepur.

Sepur est une entreprise de collecte d’ordures ménagères, principalement en Île-de-France où elle est classée troisième en quantité de déchets traités. La plainte pour « chantage » déposée par le patron fait suite à une injonction de l’inspectrice du travail de réintégrer un salarié protégé licencié. Cette entreprise, coutumière du licenciement de salariés qui se défendent, se croit sans doute au-dessus des lois.

L’inspectrice du travail, après avoir obtenu la réintégration du salarié, notifie comme il se doit sa décision par écrit. C’est alors que le patron s’est senti « agressé » et a porté plainte pour chantage à l’encontre de cette fonctionnaire qui ne fait que faire respecter la loi. On aura tout vu !

Correspondant LO