PSA – Poissy : la direction inquiète de la santé... de sa production

08 Février 2017

Un accident sur l’A13 a fait 65 blessés, lundi 30 janvier à 4 h 40 du matin, dont des travailleurs dans deux cars qui étaient en route pour l’usine. Cela a suscité pas mal d’émotion à PSA Poissy. Les ouvriers se sont inquiétés pour leurs collègues, la direction beaucoup plus pour sa production.

L’autoroute a été coupée jusque vers 11 h 30, générant des embouteillages monstres et des retards importants. La direction a envoyé les chefs du Ferrage, seul secteur en activité dans la nuit du dimanche au lundi, chercher des volontaires pour déborder en équipe du matin et remplacer les collègues manquants ou en retard.

Les heures supplémentaires, y compris tardivement demandées, sont monnaie courante en équipe de nuit. Dans certains secteurs, cela s’est passé quasiment comme une demande habituelle, sans précisions particulières. Un travailleur n’a découvert que plus tard, par lui-même, qu’il s’agissait d’un accident avec des collègues blessés. Ailleurs, déborder a été présenté comme un acte de solidarité... avec les blessés.

C’est ce qu’a redit la direction dans un communiqué interne publié à 21 h 30 : « Dans ces moments difficiles, nous comptons tout particulièrement sur la solidarité et l’entraide de tous les collaborateurs du site, comme cela a d’ailleurs été démontré ce matin avec des salariés de l’équipe de nuit, qui sont restés en poste afin d’assurer la transition. »

Pourtant, côté « solidarité », mardi 7 février, elle n’avait toujours pas envoyé à tous les travailleurs concernés les papiers de déclaration d’accident de trajet !

Correspondant LO