Orange – Montpellier : coupe programmée dans les effectifs

08 Février 2017

Les magasiniers et les techniciens d’Orange, à Montpellier, ont appris brutalement que les magasins de l’entreprise de la région seraient en passe de disparaître.

Pour protester et venir aux informations, certains d’entre eux se sont rassemblés devant le magasin Orange du Marché-gare à Montpellier, jeudi 26 janvier.

D’abord, les magasins d’Alès, Béziers, Carcassonne, Narbonne et Perpignan seraient supprimés. Et en 2018 ce serait le tour du magasin de Montpellier.

Pour justifier ces fermetures, la direction nationale prétend qu’il serait impossible de remplacer les magasiniers qui partent à la retraite. Si ses manœuvres s’appliquent, les magasiniers restants seraient chargés dans un premier temps de recevoir le matériel, le répartir et tenir l’état des stocks. Cela semble impossible s’il n’y a pas d’embauches pour remplacer les départs à la retraite. La direction envisage donc d’abandonner les magasins et leur gestion et d’en appeler à la sous-traitance.

Si c’est le cas, le matériel arrivera de la sous-traitance aux techniciens en fonction des besoins. Ainsi c’est un bureau qui sera transformé en mini-magasin avec sous la table des stocks de câble, dans un coin une palette de livebox, dans un autre des décodeurs, et un peu partout des téléphones. Ce sera du grand n’importe quoi ! Quant aux travaux de nuit et aux travaux urgents, ils ne pourront s’effectuer normalement faute d’accès au matériel.

Pour la direction d’Orange, supprimer du personnel et des services reste la priorité absolue. En fait, c’est l’ensemble du personnel qui est visé par ces mesures. Aujourd’hui ce sont les magasiniers qui sont directement concernés, hier c’était certains services, demain c’en sera d’autres.

Prétendre qu’il est impossible de remplacer les magasiniers qui partent en retraite dans une région où le taux de chômage est important, c’est bien se moquer du monde. L’intérêt des magasiniers comme de l’ensemble du personnel est de contester, comme ils l’ont fait, ces coupes dans les effectifs.

Correspondant LO