Le travail manque ? Embauche dans les services publics

08 Février 2017

Hamon prétend, et il n’est pas le seul, qu’il n’y aurait pas assez de travail pour tous. C’est une mauvaise blague. Comme s’il n’y avait plus de besoins urgents à satisfaire dans bien des domaines !

Avant de dire que le travail manque, qu’on commence donc par embaucher partout où le besoin s’en fait cruellement sentir : dans les hôpitaux, l’enseignement, les maisons de retraite, les transports, à La Poste, dans la construction de logements à loyers abordables pour les salariés, dans la construction et l’entretien des routes…

Et si cela ne suffit encore pas, il faut répartir le travail existant entre tous. Personne ne restera ainsi sur le bord du chemin, ne se sentira exclu du monde du travail, et cela permettra à tous de souffler un peu. Et il faut en même temps le maintien du salaire, car les travailleurs, qui n’y ont aucune responsabilité, n’ont pas à payer pour l’incapacité des capitalistes et de leur système à assurer à tous une vie digne de ce nom.

P.L.