Le banquier et ses danseuses

08 Février 2017

Le financier Marc Ladreit de Lacharrière est fidèle en amitié. Propriétaire de la Revue des deux mondes, il a offert à Penelope Fillon 5 000 euros par mois pendant près de deux ans pour la désennuyer. Voyant que François Fillon montait une petite société de conseil, il lui a aussitôt offert sa clientèle et est passé à la caisse. La Revue des deux mondes a, par ailleurs, rempli ses colonnes d’articles laudateurs, issus des meilleures plumes, sur le candidat Fillon, espoir de la droite.

D’un bourgeois qui finance à perte une revue, un théâtre ou un artiste, on dit qu’il entretient sa danseuse. Toutes ne portent pas le tutu.

P. G.