Le nombre de femmes à l'Assemblée nationale : la parité n'est pas pour demain

21 Juin 2007

L'Assemblée nationale compte désormais 107 femmes sur un total de 577 députés. Il y a là un progrès par rapport à l'Assemblée sortante où elles n'étaient que 76, cela permet à la France de passer du 86e au... 58e rang mondial des pays pour la représentation des femmes au Parlement ! Il y a encore du chemin à parcourir et, avec 18,54 % des sièges occupés par des femmes, l'Assemblée reste bien loin de la parité recommandée.

La loi sur la parité votée en juin 2000 ne l'impose pas aux partis, ils sont juste soumis à des pénalités financières si elle n'est pas respectée dans la présentation des candidats ; si les partis s'éloignent de l'équilibre hommes-femmes, la subvention qu'ils touchent de l'État au titre du financement public des partis est réduite en proportion de cet écart. Ainsi en 2002, l'UMP qui n'avait présenté que 19,6 % de femmes a été pénalisée de 4,2 millions d'euros. Il faut croire cependant que pour eux le jeu en vaut la chandelle : dans leurs calculs de départ, ils pèsent d'un côté ce qu'ils pensent pouvoir gagner en notables, ce qui veut dire aussi des avantages financiers, et ce qu'ils perdent de l'autre en ne respectant pas la parité.

Cette fois-ci, l'UMP a fait un « effort » en présentant 26,6 % de femmes mais, à l'arrivée, elles ne sont que 14 % d'élues. Car à l'UMP, et dans une moindre mesure au PS, les circonscriptions dites « gagnables » sont réservées majoritairement aux hommes, ceci étant amplifié par le fait que les sortants sont en outre rarement prêts à laisser leur place à qui que ce soit, homme ou femme.

Marianne LAMIRAL