Juppé prend sa retraite... à 57 ans et demi !

24 Janvier 2003

Juppé est un spécialiste des retraites, puisque c'est lui, on s'en souvient, qui en 1995 avait mis toute la fonction publique en grève pour s'en être pris aux retraites des fonctionnaires en voulant les aligner sur celles du privé. Eh bien c'est ce même Juppé, haut fonctionnaire au demeurant, qui vient de faire valoir ses droits à la retraite à 57 ans et demi, avec très certainement moins de 37 ans et demi de cotisations, puisqu'il serait tout de même étonnant qu'il ait commencé à travailler avant l'âge de vingt ans.

En voilà au moins un qui n'aura rien à craindre des projets concoctés par Raffarin concernant l'allongement de la durée des cotisations.

Dans les projets discutés entre les membres du gouvernement et qui concernent les retraites des fonctionnaires, Fillon avait paraît-il émis l'idée de ne pas trop baisser dans un premier temps le montant des retraites entre 37,5 et 40 annuités, et ce afin que le principal de la réforme puisse passer sans trop de heurts. Mais cette idée a été combattue par Juppé qui tient lui à ce que le montant des retraites baisse de 10 à 20 % pour un fonctionnaire qui prendrait sa retraite après " seulement " 37,5 annuités de travail.

Il faut dire que Juppé n'a pas les problèmes de budget d'un simple fonctionnaire. Avec sa nouvelle retraite, il cumule chaque mois son indemnité de député (5 205,59 euros), son indemnité de fonction (1 330,44 euros), son indemnité de frais de mandat (5 592 euros) et ses indemnités de maire de Bordeaux. Et même si ce cumul est en partie plafonné, cela lui laisse de quoi voir venir.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais, telle semble être la devise de Juppé et de ses copains du gouvernement, comme elle est d'ailleurs la devise de ceux qui affichent un mépris sans borne vis-à-vis d'une population qu'ils ont l'habitude de regarder de haut.

Georges LATTIER